Podcasts audio

Serge Tisseron : robot psychologue : une démarche "dangereuse"

Tisseron

Il est désormais possible d'avoir recours à un robot psychologue développé par Facebook, une démarche que le psychiatre Serge Tisseron juge "extrêmement dangereuse" en raison des effets pervers qu’elle peut engendrer.

Ce prototype, développé par Facebook et des psychologues de l'université américaine Stanford, est basé sur la thérapie comportementale cognitive (TCC). Ce robot psychologue est gratuit et est actuellement en phase de test sur Facebook.

Se présentant sous la forme d'une conversation par écrit, le robot salue son patient, indique qu'il est à sa disposition 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Les séances durent une dizaine de minutes chacune, durant lesquelles le robot demande à son patient comment il va, ce qu'il est en train de faire, comment il se sent.*Pour le psychiatre français Serge Tisseron, interrogé dans l'émission On en parle mardi, ces robots annoncent une "série de cauchemars". Tout d'abord sur le plan médical, les données concernant les traitements prescrits aux patients ne devraient pas selon lui être connues par des firmes comme Facebook.

De plus, il pointe le fait que le robot n'est pas soumis à une déontologie et il s'interroge: qui serait responsable si l'état du patient empirait? Et que se passerait-il si le robot thérapeute était hacké par une personne mal intentionnée?

(Re)écouter le podcast sur le site de rtsinfo