Séances

Les technologies d’accès à l’espace face à l’évolution des systèmes de lancement

Séance organisée par Bruno Revellin-Falcoz

avec la participation de l’Académie de l’Air et de l’Espace

le 9 juillet 2014

Le monde spatial connaît aujourd'hui une double révolution: une rupture technologique, d'une part, et un choc industriel d'autre part. 

La rupture technologique est essentiellement liée aux petits satellites, avec l'invention des satellites à propulsion électrique. 
La propulsion électrique, qui existe depuis un certain nombre d'années, a déjà été utilisée commercialement par des Américains, et Boeing a déjà lancé deux satellites à propulsion électrique. Le choc industriel s'est produit dans le monde des lanceurs, avec l'apparition du SpaceX américain, grâce à la mise en place d'une organisation industrielle concentrée dans un lieu unique. Le SpaceX présente d'après son créateur, Elon Musk, des coûts de lancement extrêmement faibles. Cette « révélation » a fait que la communauté européenne et française en particulier s'est réveillée brutalement et vient de décider de changer son organisation industrielle.

Interventions

La propulsion électrique des satellites
Michel Laroche et Olivier Duchemin, SAFRAN

La problèmatique des systèmes de lancement
Philippe Couillard, ancien Directeur technique d’EADS Space

Table ronde animée par Bruno Revellin-Falcoz
avec Philippe Couillard,Yannick d’Escatha, conseiller du président de Sofinel, et Jacques Blamont, membre de l'Académie des sciences


L'analyse de Bruno Revellin-Falcoz, ancien vice-président directeur général de Dassault aviation, président honoraire de l'Académie des technologies, délégué aux relations internationales.