Commissions et groupes de travail

Ethique

Président : Dubertret Louis

Secrétaire scientifique : Mathieu Marika

Participants : Avrillier Sigrid, Bost Pierre-Etienne, Boudet Alain-Michel, Carsalade Henri, Flury-Herard Anne, Lefaudeux François, Magnin Thierry, Ploix Hélène, Pouyat Alain, Sabah Gérard, Tisseron Serge

Description:
Elle a décidé de mener une démarche pragmatique partant de situations concrètes. Trois approches ont été choisies :

La première est d’identifier les problèmes éthiques liés à l’expression des opinions, en particulier celles qui sont minoritaires, dans notre académie : comment mettre en valeur la diversité des opinions tout en gardant un message cohérent ? Comment permettre un enrichissement mutuel des théoriciens d’une part et des praticiens d’autre part? Comment tenir compte de la nécessaire diversification des opinions dans notre politique de recrutement ?
La deuxième est de demander à chaque groupe de travail d’expliquer (et d’exposer dans ses conclusions) les problèmes éthiques mis en jeu dans son domaine de compétence.
La troisième est de travailler au sein de la commission d’Éthique sur des sujets spécifiques comme, par exemple, une réflexion proposée sur « Éthique et finance » et qui pourrait aboutir à une réunion sur ce thème.
Un travail commun avec la commission TIC est envisagé pour analyser les conséquences humaines et sociétales du développement des TIC et étudier comment favoriser leur bon usage.
Enfin, il paraît essentiel de recueillir les expériences de tous les membres de l’ Académie sur les questions éthiques liées aux technologies.

En 2013, un questionnaire sera envoyé à chaque académicien. Ce questionnaire porte sur le rôle social que doit jouer notre Académie, nos responsabilités en tant qu’Académie. Une fonction de veille et d’alerte sur les conséquences des nouvelles technologies, en particulier dans les domaines de l’éducation et de l’innovation, est-elle suffisante ? Comment l’exercer ? Avons-nous d’autres responsabilités ? Il porte aussi sur la façon dont chaque académicien se sent concerné par les problèmes éthiques dans son domaine de compétence et sur la stratégie qui lui paraît la meilleure pour faire progresser la réflexion de notre Académie et de la société dans ce domaine.