Autres publications

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 29%20a%cc%80%2011.19.01 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 29%20a%cc%80%2011.19.01

Du partage de la connaissance et de la promotion d'une « science ouverte »

Réflexions sur la diffusion des connaissances à travers les grands colloques internationaux, les revues scientifiques, et la communication libre et rapide entre chercheurs et innovateurs dans un contexte de réduction de l’empreinte climatique.
Document résultant des travaux du Groupe « Diffusion de la Science » de l’Académie royale de Belgique, placé sous la direction d’Erol Gelenbe, membre de l'Académie des technologies de France, et composé de Guy Brasseur, Luc Chefneux, Véronique Dehant, Véronique Halloin, Jean-Paul Haton, Michel Judkiewicz, Bernard Rentier et Romain Weikmans, tous membres ou membres associés de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 22%20a%cc%80%2011.34.36 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 22%20a%cc%80%2011.34.36

B. Le Buanec: l'agriculture bio et l'environnement

Cette étude de Bernard Le Buanec, membre de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie des technologies, s’appuie sur la recherche scientifique afin d’analyser l’impact différencié des agricultures biologique et conventionnelle sur divers compartiments de l’environnement, à savoir : l’eau, l’air, la fertilité des sols, la biodiversité sauvage et l’utilisation de l’espace terrestre. Les principaux indicateurs utilisés seront les teneurs en différents éléments « polluants » de l’eau et de l’air, l’impact sur la production de gaz à effet de serre, la teneur des sols en matière organique et en éléments fertilisant minéraux, l’abondance de différentes espèces formant la biodiversité et, enfin, les surfaces nécessaires pour une production agricole suffisante.

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 01%20a%cc%80%2010.54.26 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 01%20a%cc%80%2010.54.26

J. de Kervasdoué. Les écolos nous mentent

Un essai provocateur, à contre-courant du prêt-à-penser de notre époque, qui nous aide à distinguer les vraies urgences.  

Jean de Kervasdoué est économiste de la santé. Ancien diplômé de l’Agro et des Eaux et forêts, il a été Directeur des hôpitaux sous la gauche, il est membre de l'Académie des technologies.

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 02 11%20a%cc%80%2011.34.42 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 02 11%20a%cc%80%2011.34.42

B. Bensaude-Vincent : Temps-paysage, pour une écologie des crises

Bernadette Bensaude-Vincent, philosophe et historienne des sciences, est professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l'Académie des technologies. En s’inspirant de la pensée chinoise classique aussi bien que de l’écologie du paysage,  elle nous apprend à composer des « temps-paysages », c’est-à-dire à replonger les actions humaines dans les cycles multiples qui régissent l’histoire de la Terre, articulant le temps qui passe avec le temps qu’il fait.

 

Bronner Bronner

G. Bronner. Apocalypse cognitive

Victime d’un pillage en règle, notre esprit est au cœur d’un enjeu dont dépend notre avenir. Ce contexte inquiétant dévoile certaines des aspirations profondes de l’humanité. L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ? De la façon dont nous réagirons dépendront les possibilités d'échapper à ce qu'il faut bien appeler une menace civilisationnelle. 

C'est le récit de cet enjeu historique que propose le nouveau livre événement de Gérald Bronner.

Istock 1089543844 Istock 1089543844

Les robots dans l’industrie : Saisir l’opportunité

La mise en place de systèmes d’automatisation dans les chaînes de production industrielle est la continuité d’un mouvement historique de l’industrie depuis le 18ème siècle. Il y a eu bien sur des opposants à toute forme d’évolution de la production, mais les gains de confort sociaux et économiques ont toujours été aux rendez-vous et ont justifié a posteriori le bien-fondé de cette démarche dans laquelle la « robotisation » s’inscrit naturellement.

La robotisation est présente à l’échelle mondiale. L’usage des robots progresse dans de nombreux domaines et, comme cela a été montré dans les paragraphes précédents, leurs capacités se développent et vont continuer à se développer de façon importante. La France ne s’est pas engagée fortement dans cette démarche et affiche un retard certain dans ce domaine.

Aujourd’hui, cette démarche de robotisation et la dynamique de son évolution continuent de représenter, pour l’industrie française et la France, des opportunités qu’il convient de considérer :

•       Opportunité pour améliorer la compétitivité de son industrie face à la concurrence mondiale.

•       Opportunité pour permettre un mouvement de relocalisation, relocalisation non artificielle car compétitive.

•       Opportunité pour développer une filière robotique française en profitant de savoir- faire déjà présents sur notre sol, particulièrement en IA.

Noah buscher x8zstuks2pm unsplash Noah buscher x8zstuks2pm unsplash

ODD réflexions méthodologiques

"Repartir avec les ODD de façon soutenable et résiliente" : Réflexions méthodologiques. Utiliser le référentiel des ODD comme guide de décision pour les choix et politiques publics, par...