Colloques et séminaires

10/06/2015 Paris

L'ESPACE EN PERSPECTIVE

CONFÉRENCE

Mercredi 10 juin 2015 à 19h

Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie

30 Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Mon premier est neuroscientifique, mon second architecte, mon troisième mathématicien. Mon tout est une rencontre au-delà des disciplines.
Une conversation à trois voix pour interroger l’espace, préciser ses contours, éclairer ses représentations, analyser les mobilités qui s'y jouent...

Carte blanche à Stanislas Dehaene

Le neuroscientifique Stanislas Dehaene, commissaire de l’exposition C3RV34U, l’expo neuroludique, a accepté notre carte blanche pour évoquer les sujets qui le passionnent. Il a choisi de nous faire voyager dans la représentation mentale de l’espace, cette entité abstraite qui s’étend autour de nous et contient tout notre monde. Il a invité un architecte et un mathématicien pour échanger avec lui sur l’espace, en tant que concept philosophique, mathématique, physique, physiologique et artistique…

Stanislas Dehaene

Titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale du Collège de France, dirige l’unité de neuro-imagerie cognitive (Inserm-CEA) du Neurospin, à Gif-sur-Yvette.  Les travaux de ce « décodeur de la conscience » s’appuient sur les méthodes de la psychologie cognitive et de l’imagerie cérébrale. Ils portent sur les architectures cérébrales de l’arithmétique, de la lecture, du langage parlé et de la conscience.

Andreu Paul 430

Paul Andreu

Architecte et écrivain

Il a conçu et construit l’essentiel des bâtiments de l’aéroport Charles-de-Gaulle ainsi que d'autres aérogares en France et à l'étranger, mais aussi un musée de la mer à Osaka, un gymnase à Canton, un centre musical à Shanghai et, plus important qu’aucun autre de ses ouvrages, au centre même de la ville, l’Opéra de Pékin. Paul Andreu est membre de l'Académie des technologies.


Cédric Villani

Mathématicien, médaille Fields 2010, directeur de l'Institut Henri Poincaré.

Ses recherches se situent entre l’analyse, les probabilités, la physique statistique et plus récemment la géométrie différentielle. Son investissement pour la vulgarisation des mathématiques et son allure de dandy lui ont valu le surnom de «Lady Gaga des maths».