Publications de l'Académie

Agroalimentaire istock 939539736 Agroalimentaire istock 939539736

Innovation dans les industries alimentaires : impacts de la révolution numérique (Rapport)

L’Académie des technologies, forte de sa pluridisciplinarité et répondant à sa vocation d’information sur les forces et faiblesses des nouvelles technologies, a analysé comment la transition numérique pouvait, dans le cas des industries alimentaires, favoriser l’innovation, aider à mieux répondre aux demandes des consommateurs et améliorer leur compétitivité.

Ce rapport présente tout d’abord les mutations actuelles des comportements alimentaires et les caractéristiques générales du domaine industriel considéré, interface essentielle entre agriculteurs et consommateurs. Il souligne ensuite que le préalable à un usage optimisé du numérique réside dans la collecte , la hiérarchisation et la valorisation des mégadonnées (ou big data). Ce rapport recense ainsi les différentes bases de données existantes ou en cours de constitution sur la composition des aliments , leur qualité nutritionnelle , leurs impacts environnementaux , etc . et souligne que les industries alimentaires doivent progresser dans la maîtrise de leurs données.

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 19%20a%cc%80%2010.03.17 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 03 19%20a%cc%80%2010.03.17

Le stockage intersaisonnier de chaleur dans le secteur résidentiel-tertiaire : un moyen de réduire notre empreinte carbone (Communication)

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à stocker de l’énergie thermique excédentaire, résiduelle, renouvelable ou de récupération, afin d’utiliser ce stock lors de la saison suivante. L’utilisation en cycle saisonnier est particulièrement adapté aux usages de chauffage, de rafraîchissement et de refroidissement des secteurs résidentiel et tertiaire. Alors que cette approche permet de réduire la part d’énergies fossiles dans la consommation énergétique, et alors qu’elle a été mise en œuvre dans plusieurs pays, elle est très peu développée en France.

Cette communication présente brièvement les technologies permettant le stockage de l’énergie thermique, puis décrit les systèmes adaptés au stockage intersaisonnier à grande échelle dans les secteurs résidentiel et tertiaire et les obstacles qui s’opposent à leur déploiement en France. Il est basé sur une analyse de la littérature et quelques entretiens et constitue une étape préliminaire à la création d’un groupe projet dédié de l’Académie.

Smartgrids istock 612623042 Smartgrids istock 612623042

Perspective de la demande française d’électricité d’ici 2050 (Avis)

Dans cet avis, l’Académie des technologies propose une évaluation raisonnable de la demande d’électricité en 2050. Elle rappelle que le système électrique européen sera plus fragile dans les prochaines années. Elle propose quelques principes pour le choix des données économiques à retenir dans les optimisations. A partir de ces éléments, elle souligne quelques points clefs de la conduite du changement du système électrique.

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 02 12%20a%cc%80%2012.24.03 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202021 02 12%20a%cc%80%2012.24.03

Calcul et données : nouvelles perspectives pour la simulation à haute performance (Rapport)

Dans son rapport « Calcul et données. Nouvelles perspectives pour la simulation à haute performance »,, l’Académie des technologies alerte sur l’importance des nouvelles technologies de simulation numérique, fondées à la fois sur la modélisation (calcul scientifique) et sur l’intelligence artificielle (apprentissage automatique). 

Le développement très rapide des méthodes d’apprentissage automatique, et en particulier de l’apprentissage profond souvent appelé intelligence artificielle, a permis d’obtenir des résultats remarquables dans de multiples domaines : reconnaissance d’images ou de la parole, étude des réseaux sociaux, véhicules autonomes, imagerie médicale, etc…

Semences istock 671580278%20%281%29 Semences istock 671580278%20%281%29

10 questions sur les semences

Le débat sur les semences et les variétés cultivées divise depuis plusieurs années différentes parties prenantes dans de nombreux pays et tout particulièrement en France. En fait, ces différents acteurs ont souvent des référentiels différents : le scientifique ou le technologue, le politique, le lanceur d’alerte, les médias, les professionnels de l’agriculture et de l’amélioration des plantes. Il y a de plus en plus d’émissions de radio et de télévision consacrées à ce sujet, émissions souvent très générales et sans débat contradictoire. Les variétés anciennes sont-elles plus rustiques que les variétés modernes, sont-elles meilleures au plan gustatif ou sanitaire ? Qu’en est-il de la protection de la propriété intellectuelle et de la certification ? Quel est l’impact des OGM, la coexistence OGM-non-OGM est-elle possible ?
L’ambition de ce « Dix questions » est d ‘éclairer le débat en mettant à la portée de tous nos concitoyens les données essentielles fondées sur des publications scientifiques. Servir de relais entre le monde scientifique et technique et la société civile est en effet un des rôles majeurs dévolus à l’Académie de

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202020 11 23%20a%cc%80%2013.55.38 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202020 11 23%20a%cc%80%2013.55.38

Science et technologie à l’école primaire : un enjeu décisif pour l’avenir des futurs citoyens

L’objectif premier de ce rapport est d’affirmer l’importance et la nécessité d’un enseignement pour tous les élèves, dès le plus jeune âge, qui englobe les mathématiques, les sciences de la nature (expérimen- tales et d’observation), l’informatique et les technologies (sciences de l’ingénieur), et d’une formation adéquate pour les professeurs des écoles. Les thèmes environnementaux actuels offrent une opportunité résolument pluridisciplinaire d’affermir l’enseignement de science et technologie dans les écoles.

Istock 831684966 Istock 831684966

États généraux du numérique pour l’éducation : une opportunité pour tous dans un système plus agile 

Les états généraux du numérique pour l’éducation sont prévus les 4 et 5 novembre pour tirer les enseignements du recours aux technologies numériques pendant le confinement du printemps 2020, et pour consolider une stratégie du numérique pour l’éducation engagée en 2019 après plusieurs plans, plutôt décevants, de diffusion de l’informatique ou du numérique à l’école.
En amont de ces états généraux, l’Académie des technologies formule des recommandations et soulève des points de vigilance, notamment étayés par ses travaux sur les technologies numériques, leurs usages, leurs effets, sur le phénomène d’appropriation des technologies ainsi que sur la formation.

Cerveau istock 1175284550%20%281%29 Cerveau istock 1175284550%20%281%29

Interfaces cerveau-machine : essais d‘applications médicales, technologie et questions éthiques

La recherche mondiale sur les interfaces cerveau-machine (ICM) est en train d’exploser et l’arrivée de plusieurs entreprises technologiques de très haut niveau dans un paysage antérieurement seulement académique augure de développements rapides dans ce domaine très compétitif.

Conscientes de l’état actuel de la recherche en France et dans le monde, l’Académie de médecine et l’Académie des technologies formulent des recommandations relatives aux essais d‘applications médicales, aux innovations technologiques et aux questions éthiques soulevées par cles ICM.

Adn stockage Adn stockage

Archiver les mégadonnées au-delà de 2040 : la piste de l’ADN

Les centres de données, « cloud » inclus, stockent les mégadonnées (big data) numériques de l’humanité sur disques durs et bandes magnétiques dont la durée de vie limitée oblige à de dispendieuses recopies tous les cinq à sept ans ; ils représentent des « gouffres » pour les ressources en terrain, électricité, eau et matériaux rares. En comparaison, le stockage à l’échelle moléculaire sur un polymère tel que l’ADN, permettrait une densité supérieure d’un facteur dix mil- lions, une conservation prolongée d’un facteur dix mille sans recopie périodique, pour une consommation électrique quasi-nulle. En effet, l’ADN est stable à tem- pérature ordinaire durant plusieurs millénaires et il peut être aisément dupliqué ou volontairement détruit. Les technologies requises existent. Cependant, pour devenir viables pour l’archivage de l’information, ces technologies nécessitent encore des progrès qui pourraient voir le jour sous cinq à vingt ans et seraient favorisés par des synergies entre secteurs public et privé.