Archives pour 2019 pour la catégorie Publications de l'Académie

Lppr logo Lppr logo

Loi de programmation pluriannuelle de la recherche : contribution

La contribution de l’Académie des technologies à la consultation nationale pour l'élaboration d’une loi de programmation pluriannuelle de la recherche traite principalement de l’innovation et de la recherche partenariale, mais aborde aussi la question de l’examen des différents mécanismes et de l’engagement individuel et collectif des personnels de recherche.

A partir de l’expérience de terrain de ses membres et des constats qu’ils ont pu faire, l’Académie propose en priorité des solutions visant à faciliter les interactions, l’envie de collaborer et les initiatives, à dépasser les barrières culturelles entre public et privé.

Satellite istock 877330738 Satellite istock 877330738

Satellites et services associés : contribution à l’étude de l’OPECST

L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques a demandé à l’Académie des technologies son point de vue sur les satellites et les services associés.


Le groupe de travail de l'Académie s'est focalisé sur :
▪ L’activité commerciale en orbite et l’analyse des potentialités qu’elle recèle ou qu’elle induit en matière de services terrestres civils, dans les trois domaines principaux que sont les télécommunications, l’observation de la Terre et la géolocalisation  ;
▪ Les nouveaux services envisageables dans l’espace  autour de l’assistance aux satellites en service et de l’assistance au retrait du service.

Couv nuclearenergy Couv nuclearenergy

Energie nucléaire et environnement

Ce rapport sur l'énergie nucléaire et l'environnement est publié conjointement par l'Académie chinoise d'ingénierie, l'Académie nationale des technologies de France et l'Académie française des sciences. Il s'agit d'une deuxième étude conjointe des trois académies sur les questions liées à l'énergie nucléaire. Le premier rapport, publié en août 2017, couvrait de nombreux aspects de l'énergie nucléaire et proposait des recommandations conjointes, essentiellement techniques, sur l'orientation future de l'énergie nucléaire. Il s'agissait de donner un aperçu objectif de nombreuses questions scientifiques et technologiques relatives à l'énergie nucléaire (sa place dans le futur bouquet énergétique, ses avantages, ses points forts et ses points faibles, ses perspectives de recherche et développement, sa technologie et sa sécurité, son ingénierie, etc. Mais il est vrai qu'il est loin d'être exhaustif.

Les questions environnementales n'ont pas été suffisamment approfondies dans le rapport précédent, bien qu'elles soient cruciales pour l'avenir de cette industrie, et les Académies ont jugé nécessaire de poursuivre leur coopération et d'aborder ces questions importantes. Ils ont décidé de concentrer l'effort commun sur les impacts environnementaux de l'énergie nucléaire en situation normale et accidentelle, y compris les déchets, et de fournir une analyse complète de ces questions qui sont essentiellement similaires en France et en Chine. Toutefois, l'économie de la production d'énergie, qui constitue également un facteur important pour l'avenir, est déterminée par les conditions locales et régionales, qui sont assez différentes entre ces deux pays, et il a été délibérément décidé de ne pas aborder cette question dans cette étude conjointe.

Linky Linky

Les compteurs communicants Linky

Une nouvelle technologie dans tous les foyers : enjeux et inquiétudes

Dans un avis voté le 12 juin,  l’Académie des technologies considère que le déploiement de Linky et le renouvellement du système d’information d’Enedis mené en parallèle sont un succès technique exemplaire, acquis dans un environnement réglementaire très complexe. Les compteurs communicants Linky constituent une avancée positive pour un nouvel usage partagé et optimisé des réseaux électriques ; ils contribuent à l’amélioration continue de leur fonctionnement.

Le déploiement de Linky permettra de gérer finement le réseau de distribution électrique au niveau des territoires et des consommateurs (Smart grids) et est essentiel pour la réussite de la transition énergétique.

Enfant ecran small istock 607754320%20%281%29 Enfant ecran small istock 607754320%20%281%29

L’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans : Appel à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques

Depuis moins de trois décennies, une nouvelle science s’est développée, la science informatique. Une transformation profonde des sociétés et des rapports humains en résulte, désignée de façon globale comme la révolution numérique et qui peut prendre de multiples formes, concernant tous les âges de la vie. Longtemps, les écrans de cinéma puis de télévision ont été l’interface principale entre les sens du spectateur et la signification des images proposées à son regard. Aujourd’hui, les écrans du smartphone, de la tablette, de l’ordinateur, de la console de jeux, du casque de réalité virtuelle constituent l’interface principale avec l’immensité des contenus qu’ils mettent à disposition et qui se jouent derrière eux : réseaux sociaux, jeux, « applis » informatiques, photos et films, simulations, Internet. Le propos du présent Appel ne saurait être d’évoquer la totalité de ce qu’il est convenu d’appeler « le monde numérique », de ses enjeux, de ses vertus et de ses ombres : les écrans n’en sont que le point d’entrée, visible et omniprésent. C’est à ce titre que l’Académie des sciences, l’Académie nationale de médecine et l’Académie des technologies se saisissent de cette question, en portant une attention particulière à l’enfance et l’adolescence, dans la continuité de l’Avis émis par l’une d’entre elles en 2013.

Kervasdoue agriculture Kervasdoue agriculture

L'agriculture face à ses défis techniques

L’agriculture française est dans une période difficile et doit affronter des défis techniques, économiques et sociétaux. Face à ce constat, des membres de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie des technologies ont créé un groupe de travail pour analyser les défis techniques et étudier les solutions que pourraient apporter les technologies.
Après avoir auditionné des agriculteurs, les principaux syndicats agricoles et de nombreux scientifiques et industriels, les auteurs analysent les principaux défis et les solutions techniques qui permettraient d’y faire face et font des recommandations pour que l’agriculture française puisse en bénéficier.