Archives pour 2020 pour la catégorie Publications de l'Académie

Cloud small istock 802301566 Cloud small istock 802301566

Crise du COVID-19 - Accélérer la transformation numérique : pour une France plus agile et moins dépendante

L’Académie des technologies constate le bond en avant dans l’usage des technologies numériques consécutif au confinement. Elle s’est penchée sur la question des plateformes* qui favorisent et démultiplient cet usage, et ce particulièrement dans les domaines de la santé, l’éducation, l’agriculture et l’organisation du travail. Elle en relève les limitations actuelles et émet des recommandations visant à lever ces limitations en assurant à notre pays les conditions de son indépendance et de sa souveraineté.

Istock 94098912 Istock 94098912

Présence et activité du coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées

Dans un avis, l'Académie des Technologies recommande qu’une attention particulière et un soutien financier soient portés à l’amélioration des connaissances sur le devenir, l’élimination, l’inactivation et le transfert de ce virus SARS-CoV-2 via les eaux usées depuis les sources d’émission jusqu’aux points d’usage ou d’exposition des populations, vers l’environnement, et notamment des professionnels concernés.

Istock 1208457313%20%281%29 Istock 1208457313%20%281%29

Pour une circulation vertueuse des données numériques

Avis de l'Académie des technologies

L’Académie des technologies considère que la circulation des données numériques constitue un élément indispensable au développement de la société française et européenne. L’amplification de cette circulation peut assurer une résilience accrue de notre société en renforçant son indépendance et sa souveraineté, tout en respectant ses valeurs fondamentales et ses lois.

Avis de l’Académie des technologies sur la stratégie nationale bas carbone (SNBC) et sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

Dans un avis, l'Académie des technologies estime peu réaliste d'atteindre la neutralité carbone en 2050 avec la stratégie nationale bas carbone telle qu'elle est définie actuellement. Les objectifs formulés pour les différents secteurs posent question, qu'il s'agisse de l'extension du rôle des forêts et des produits "Bois" comme puits carbone, du développement des véhicules électriques ou de la baisse des émissions du secteur résidentiel et tertiaire.
Concernant la la programmation pluriannuelle de l’énergie à horizon 2028, qui ndique de possibles anticipations d’arrêt de deux réacteurs en 2027 et 2028 en sus de ceux de Fessenheim, l’Académie considère que ces arrêts ne seraient pas justifiés sauf à démontrer qu’ils n’entraineraient pas une augmentation d’émissions de CO2.
Elle considère que la voie hydrogène mérite d’être poursuivie pour un nombre d’applications bien ciblées (transports lourds, flottes automobiles, etc.) tout en soulignant que le marché français des applications hydrogène est limité, et que l’hydrogène produit par électrolyse avec des excès d’électricité solaire ou renouvelable ne pourra pas compenser l’intermittence et l’intersaisonnalité de ces énergies à des coûts raisonnables.

Apprentissage istock 460180957 Apprentissage istock 460180957

Attractivité des métiers, attractivité des territoires : des défis pour l'industrie (Rapport)

Aujourd’hui, l’industrie se recompose sur les territoires, mais un goulot d’étranglement s’est créé qui freine sa croissance et sa modernisation : les emplois en tension, voire en pénurie. Ces tensions soulèvent des questions d’attractivité des métiers et des territoires, attractivité qui repose sur des représentations collectives.
Avec ce troisième volet d’un cycle de travaux engagé en 2017 sur le thème de l’industrie du futur, c’est tout le système de l’emploi industriel, avec son image aux multiples facettes, qui est questionné dans ce nouveau rapport de l’Académie des technologies. L’Académie émet plusieurs recommandations clés pour développer l’emploi industriel sur les territoires, notamment grâce à un politique ambitieuse et volontariste de la part de tous les acteurs pour développer la formation professionnelle.