Archives pour 2020 pour la catégorie Publications de l'Académie

Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202020 11 23%20a%cc%80%2013.55.38 Capture%20d%e2%80%99e%cc%81cran%202020 11 23%20a%cc%80%2013.55.38

Science et technologie à l’école primaire : un enjeu décisif pour l’avenir des futurs citoyens

L’objectif premier de ce rapport est d’affirmer l’importance et la nécessité d’un enseignement pour tous les élèves, dès le plus jeune âge, qui englobe les mathématiques, les sciences de la nature (expérimen- tales et d’observation), l’informatique et les technologies (sciences de l’ingénieur), et d’une formation adéquate pour les professeurs des écoles. Les thèmes environnementaux actuels offrent une opportunité résolument pluridisciplinaire d’affermir l’enseignement de science et technologie dans les écoles.

Istock 831684966 Istock 831684966

États généraux du numérique pour l’éducation : une opportunité pour tous dans un système plus agile 

Les états généraux du numérique pour l’éducation sont prévus les 4 et 5 novembre pour tirer les enseignements du recours aux technologies numériques pendant le confinement du printemps 2020, et pour consolider une stratégie du numérique pour l’éducation engagée en 2019 après plusieurs plans, plutôt décevants, de diffusion de l’informatique ou du numérique à l’école.
En amont de ces états généraux, l’Académie des technologies formule des recommandations et soulève des points de vigilance, notamment étayés par ses travaux sur les technologies numériques, leurs usages, leurs effets, sur le phénomène d’appropriation des technologies ainsi que sur la formation.

Cerveau istock 1175284550%20%281%29 Cerveau istock 1175284550%20%281%29

Interfaces cerveau-machine : essais d‘applications médicales, technologie et questions éthiques

La recherche mondiale sur les interfaces cerveau-machine (ICM) est en train d’exploser et l’arrivée de plusieurs entreprises technologiques de très haut niveau dans un paysage antérieurement seulement académique augure de développements rapides dans ce domaine très compétitif.

Conscientes de l’état actuel de la recherche en France et dans le monde, l’Académie de médecine et l’Académie des technologies formulent des recommandations relatives aux essais d‘applications médicales, aux innovations technologiques et aux questions éthiques soulevées par cles ICM.

Adn stockage Adn stockage

Archiver les mégadonnées au-delà de 2040 : la piste de l’ADN

Les centres de données, « cloud » inclus, stockent les mégadonnées (big data) numériques de l’humanité sur disques durs et bandes magnétiques dont la durée de vie limitée oblige à de dispendieuses recopies tous les cinq à sept ans ; ils représentent des « gouffres » pour les ressources en terrain, électricité, eau et matériaux rares. En comparaison, le stockage à l’échelle moléculaire sur un polymère tel que l’ADN, permettrait une densité supérieure d’un facteur dix mil- lions, une conservation prolongée d’un facteur dix mille sans recopie périodique, pour une consommation électrique quasi-nulle. En effet, l’ADN est stable à tem- pérature ordinaire durant plusieurs millénaires et il peut être aisément dupliqué ou volontairement détruit. Les technologies requises existent. Cependant, pour devenir viables pour l’archivage de l’information, ces technologies nécessitent encore des progrès qui pourraient voir le jour sous cinq à vingt ans et seraient favorisés par des synergies entre secteurs public et privé.

Metro8mf2000 istock 960291066 Metro8mf2000 istock 960291066

Retour d’expérience de la gestion des grands projets

L’Académie de l’air et de l’espace et l’Académie des technologies ont organisé en décembre 2018 un colloque sur le thème de la gestion des grands projets, au cours duquel a été présentée une vingtaine de grands projets en des domaines variés : espace et aéronautique, systèmes logiciels, énergie, infrastructures et transports. Les académies publient aujourd'hui un rapport destiné à tirer les enseignements des cas présentés lors de ce colloque.

Cloud small istock 802301566 Cloud small istock 802301566

Crise du COVID-19 - Accélérer la transformation numérique : pour une France plus agile et moins dépendante

L’Académie des technologies constate le bond en avant dans l’usage des technologies numériques consécutif au confinement. Elle s’est penchée sur la question des plateformes* qui favorisent et démultiplient cet usage, et ce particulièrement dans les domaines de la santé, l’éducation, l’agriculture et l’organisation du travail. Elle en relève les limitations actuelles et émet des recommandations visant à lever ces limitations en assurant à notre pays les conditions de son indépendance et de sa souveraineté.

Istock 94098912 Istock 94098912

Présence et activité du coronavirus SARS-CoV-2 dans les eaux usées

Dans un avis, l'Académie des Technologies recommande qu’une attention particulière et un soutien financier soient portés à l’amélioration des connaissances sur le devenir, l’élimination, l’inactivation et le transfert de ce virus SARS-CoV-2 via les eaux usées depuis les sources d’émission jusqu’aux points d’usage ou d’exposition des populations, vers l’environnement, et notamment des professionnels concernés.

Istock 1208457313%20%281%29 Istock 1208457313%20%281%29

Pour une circulation vertueuse des données numériques

Avis de l'Académie des technologies

L’Académie des technologies considère que la circulation des données numériques constitue un élément indispensable au développement de la société française et européenne. L’amplification de cette circulation peut assurer une résilience accrue de notre société en renforçant son indépendance et sa souveraineté, tout en respectant ses valeurs fondamentales et ses lois.

Avis de l’Académie des technologies sur la stratégie nationale bas carbone (SNBC) et sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

Dans un avis, l'Académie des technologies estime peu réaliste d'atteindre la neutralité carbone en 2050 avec la stratégie nationale bas carbone telle qu'elle est définie actuellement. Les objectifs formulés pour les différents secteurs posent question, qu'il s'agisse de l'extension du rôle des forêts et des produits "Bois" comme puits carbone, du développement des véhicules électriques ou de la baisse des émissions du secteur résidentiel et tertiaire.
Concernant la la programmation pluriannuelle de l’énergie à horizon 2028, qui ndique de possibles anticipations d’arrêt de deux réacteurs en 2027 et 2028 en sus de ceux de Fessenheim, l’Académie considère que ces arrêts ne seraient pas justifiés sauf à démontrer qu’ils n’entraineraient pas une augmentation d’émissions de CO2.
Elle considère que la voie hydrogène mérite d’être poursuivie pour un nombre d’applications bien ciblées (transports lourds, flottes automobiles, etc.) tout en soulignant que le marché français des applications hydrogène est limité, et que l’hydrogène produit par électrolyse avec des excès d’électricité solaire ou renouvelable ne pourra pas compenser l’intermittence et l’intersaisonnalité de ces énergies à des coûts raisonnables.