Actes de colloque

Innovation Croissance Emploi


Robot Small I Stock 808594908 (1)

L’Académie des technologies a consacré son séminaire annuel 2016 aux relations entre innovation, croissance et emploi. Un rapport éponyme reprend l’essentiel du contenu et les principales conclusions de ces deux journées d'échange et de réflexion.

Alors que la révolution numérique commence juste à se déployer, le thème choisi par l’Académie est lourd d’enjeux et d’implications, tant micro-que macro-économiques, tant pour la connaissance scientifique que pour l’élaboration des politiques publiques. 

Certes, le sujet n’est pas nouveau : les liens entre le progrès technique et l’emploi étaient déjà au cœur des premiers débats ouverts par l’économie politique. Mais le thème est forcément renouvelé par les spécificités de la nouvelle révolution technologique en cours et par les progrès de l’analyse économique.

L'objet de ce rapport  est d’éclairer certains aspects de ce thème dont les enjeux sont d’une actualité évidente en privilégiant une approche concrète et comparative de l’évolution française.

Il s’articule autour de trois interrogations qui résument les conclusions d’un séminaire interne tenu en octobre 2016 avec l’intervention de nombreux économistes et acteurs de la vie économique en France et en Europe :
– quelles ont été depuis les années 1970 les grandes évolutions des relations innovation-croissance-emploi
– quelles sont les caractéristiques spécifiques de la « transition numérique » en cours ? En par ticulier le mécanisme schumpetérien de destruction/création nette d’emplois sera-t-il encore valide ?
– comment gérer la transition entre les deux phases de destruction et de création d’emplois ?

La question cruciale des indicateurs économiques de référence (PIB , productivité , croissance…), qui se situe « en amont » au niveau macro-économique nécessiterait une analyse plus large et plus ambitieuse. L’approche privilégiée ici se situe à l’articulation de la micro, de la méso et de la macro-économie. Les interférences entre ces différents niveaux (entreprises , secteurs économiques et entités politiques) sont en effet de plus en plus fortes avec l’émergence d’acteurs privés ayant la puissance économique de certains États et la capacité de redéfinir les frontières des secteurs économiques. Cela pose clairement la question des niveaux pertinents d’action et de régulation de la puissance publique.

Avertissement

Puisque pour l’essentiel le rapport rend compte d’échanges et de débats, il ne peut prétendre à la rigueur d’un travail de recherche. Il vise avant tout à rassembler les questions pertinentes et quelques réponses, parfois impertinentes sur un thème majeur qui fait l’objet de travaux, de livres et d’articles incessants et foisonnants. Dans ce contexte, le parti a été consciemment pris de ne pas « courir » après une littérature bourgeonnante , mais de privilégier la clarté sur l’exhaustivité, et de ne pas réinterpréter les discussions d’octobre 2016 à la lumière du nouveau contexte politique français né des élections de 2017.

Télécharger le rapport du séminaire 2016 de l'Académie des technologies : Innovation, croissance, emploi : révolution numérique et emploi.