Profile
121

Georges
Mordchelles-Regnier

Date de naissance : 12/11/1931
Nationalité : Française
diplômes

- Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile (ESTACA)

 

- Faculté de sciences de Paris.

 

- Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs (ENSPM), option « Moteurs »

 

- Institut National de Gestion ¨Prévisionnelle et de Contrôle de Gestion (ICG)

 

 

carrière

-        Ingénieur de recherches à la Direction des études et recherches à la Régie Nationale des Usines Renault de 1954 à 1957

 

-        Service militaire actif  (Armée de l'Air) de 1957 à 1959

 

-        Ingénieur, Chef d'études et Chef du département  « Transferts de chaleur et de masse » de 1959 à 1969 à la société Bertin et Cie.

 

-        Directeur de 1969 à 1976, Directeur général de 1976 à 1992 à la société Bertin et Cie.

 

-        Gérant de TECHNISYS (Conseil en gestion d'innovation) de 1992 à 1997


-        Activités d'enseignement :

-  Professeur de thermique à l'Institut Catholique des Arts et Métiers de Lille de 1963 à 1967.

 

-  Professeur de gestion technologique à l'Institut National de Marketing de 1970 à 1976.

 

-  Chargé de cours sur la gestion de la recherche et la conduite des projets innovants au CEPRIG (Centre de perfectionnement pour la recherche industrielle et sa gestion, 85-89), aux Ingénieurs-élèves du Corps des Mines(92-94), à l'INSTN Saclay, au CNAM(93-95), au Collège des Ingénieurs (ENSPC), au CSIR (Council of Scienfific and Industrial Research, India).

 

 

participations

-     Conseils d'administration industriels : Société Bertin et Cie  ( Recherche sous Contrat), Mines de Potasse d'Alsace, SAPELEM     (Manutention pneumatique), SESO (Systèmes optiques ), Carbon Composites India (Structures composites)

 

-     Organismes publics :

 

Ministère de la Recherche : - Comité Mécanique de la DGRST (président de la commission Mécanique des  Fluides),     - représentant français à la « Mechatronic working party » de la CEE, -- membre du groupe « Europe » du Conseil Supérieur  de la  Recherche et de la Technologie.

Commissariat au Plan  - membre de la Commission politique industrielle et de la Commission Recherche, -  vice-président du groupe Stratégie Industrielle,  membre du Groupe Micro-électronique,

Autres - membre du Comité National Consultatif pour la Maîtrise de l'Energie  (1984), , membre du Conseil National d'Orientation de l'Urbanisme et de la Technologie de l'Habitat ,

 

  Activités associatives  et sociétés savantes:

 

Ancien administrateur de : ANRT (Association Nationale por la Recherche Technique), CNISF (Conseil national des Ingénieurs et Scientifiques de France), SFJTI (Société franco-japonaise des Techniques Industrielles), BNIST (Bureau National pour l'Information Scientifique et Technique), Commission de politique technique de la FIM,   IMRI Dauphine,   IRIAM  (Institut International de Robotique et d'Intelligence Artificielle)

 

Ancien président de la Société française des thermiciens (SFT) de 1984 à 1986.

Ancien membre de : ASHRAE, ANS, SIA, SHF, SFEN

 

Président de 1982 à 1997 puis Président d'honneur de l'Association des sociétés indépendantes de recherche et développement industriels (ASIRDI) devenue (2000) Association des sociétés de recherche sous contrat (ASRC).

 

Président fondateur et administrateur de 1989 à 1995 de European Association of Contract Research Organisations (EACRO) devenue Association européenne des organisations de recherche et de technologie (EARTO).

 

Vice-président de JINOVE (Transfert de technologies vers les PME)

 

Membre du Haut comité mécanique (HCM)de 1998 à 2003

Membre du bureau de la Commission de l'innovation et de la recherche du Conseil national du patronat français (CNPF) de 1994 à 1998.

 

 

compétences

- Transfert de chaleur et de masse.

- Economie d'énergie.

- Transfert de technologie intersectoriel, Analyse fonctionnelle.

- Management de projets d'innovation industrielle.

 

oeuvres et travaux

-         Levée de deux obstacles majeurs au développement de la filière nucléaire en France :

 Détermination de l'influence de l'écoulement sur la séparation d'isotopes  par diffusion gazeuse (rendement aérodynamique de séparation), qui à permis le dimensionnement des usines de Pierrelatte et d'Eurodif, malgré l'embargo américain sur ces informations (1960-1965).

 Modélisation du fonctionnement des isolants thermiques en atmosphère de gaz sous pression élevée,  dont la méconnaissance bloquait la réalisation des  caissons des réacteurs français refroidis par CO². Transposition ultérieure aux réacteurs américains à haute température (HTR), refroidis par hélium (1961-1970).

 -         Direction et développement de l'équipe multidisciplinaire de la société Bertin, (700 personnes dont 400 ingénieurs), réalisant des innovations technologiques dans la plupart d'activités industrielles, en utilisant d'une manière intensive le transfert adaptatif des technologies d'un secteur à un autre, et en apportant des technologies des secteurs avancés (Espace, Nucléaire, Militaire, TIC) aux PME de secteurs variés (Transport, Agro-alimentaire, Ameublement etc?). Les exemples d'innovations dans les secteurs de pointe (antennes déployables et systèmes optiques pour satellites, simulation de la combustion des fusées Ariane, conversion thermodynamique par cycle de Rankine pour sous-marins et pour centrales solaires, insonorisation des sous-marins nucléaires, implants cochléaires pour sourds totaux, robots pour l'analyse du génome?),  côtoient des applications plus traditionnelles comme : procédés de traitement thermique utra-rapide en métallurgie, moteurs silencieux et ventilateurs pour l'électroménager, affinage des fromages, automatisation de la fabrication d'éponges, mécanisation dans l'agriculture tropicale (cacao et coco) ?..

 -         Perfectionnement de méthodes de gestion des projets innovants pluridisciplinaires, en conduisant en parallèle la recherche d'acquisition de connaissances et le développement  du produit ou procédé industriel. Adaptation de l'analyse fonctionnelle des systèmes , d'une part à la définition du besoin à satisfaire et d'autre part à la conduite de la recherche et du développement, afin de raccourcir les délais et à mieux respecter le cahier de charges.

 -         Animation de la profession de la Recherche sous Contrat, d'abord en France, ensuite en Europe, par la création d'associations destinées à promouvoir la profession, échanger les méthodes et technologies et coopérer dans des projets communs. L'association EACRO a rassemblé des organismes de grande taille comme FRAUNHOFER en Allemagne, TNO en Hollande, VTT en Finlande, et des sociétés plus petites comme GIORDANO en Italie, Le MOTEUR MODERNE en France, IKERLAN en Espagne, MIRA en Grande Bretagne, en tout une cinquantaine d'organismes regroupant plus de 25 000 ingénieurs et chercheurs, et à mis en place une banque de données commune des compétences et moyens d'essais. 

 -         Nombreuses publications scientifiques.