Presse

La transition énergétique passe par une forte croissance de la production d’ÉLECTRICITÉ

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Dans un avis à l’occasion d’une consultation publique de RTE (Réseau de Transport d’Électricité) sur les besoins électriques de la France à l’horizon 2050, l’Académie des technologies alerte sur l’importance d’une juste estimation des besoins futurs d’électricité, qui lui semblent aujourd’hui sous-estimés au regard de la nécessaire sortie des énergies fossiles.

Paris le 11 mars :  La consommation annuelle d’électricité en France est d’environ 470 TWh, décarbonée à plus de 90% ; dans le même temps, les consommations de pétrole et de gaz naturel ont été respectivement d’environ 900 TWh et 450 TWh. L’électricité ne représente aujourd’hui que le quart de la consommation d’énergie. Les seules économies d’énergie ne suffiront pas à sortir du pétrole et du gaz naturel : comme le prévoient également l’Allemagne et la Grande-Bretagne, le recours en France à l’électricité devra croître significativement pour se substituer aux consommations de pétrole et de gaz.

Diverses estimations récentes sous-estiment cette croissance. Or des anticipations erronées affecteraient la sécurité de notre approvisionnement énergétique et la vie quotidienne des français ; les impacts sur le coût de l’électricité et des énergies en général, et sur la compétitivité de notre économie seraient majeurs.

Dans cet avis, l’Académie des technologies propose une évaluation de la demande d’électricité en 2050. Elle estime que la sortie du pétrole et du gaz naturel va nécessiter une croissance de la production d’électricité décarbonée de 55 % à 85 % par rapport à la décennie 2010, avec une augmentation de la demande de pointe de plus de 30 %.

Elle rappelle par ailleurs que la mise à l’arrêt d’importantes capacités de production dans les pays limitrophes dans les prochaines années va fragiliser le système électrique français. Elle souligne enfin la nécessité de procéder dans la présente décennie à des choix très structurants pour le futur en matière d’énergies pilotables, de stockage inter-saisonnier des énergies intermittentes, et de réseaux associés.

 

Télécharger Perspective de la demande française d’électricité d’ici 2050.  Avis de l'Académie des technologies, 10 mars 2021

A propos de l’Académie des technologies
Fondée en 2000, l’Académie des technologies rassemble 337 académiciennes et académiciens, dont quatre prix Nobel, tous expertes et experts dans leurs domaines respectifs, et issus d’horizons très divers : monde de la recherche industrielle et académique, économistes, sociologues, architectes, médecins…  Elle analyse les opportunités et les risques liés aux nouvelles technologies, et s’engage à améliorer l’attractivité des métiers technologiques, en particulier auprès des jeunes et des femmes. L’Académie émet des propositions et des recommandations auprès des pouvoirs publics, des acteurs socio-économiques et des citoyens pour une meilleure exploitation des technologies au service de l’homme, en accord avec sa devise : un progrès raisonné, choisi et partagé.

Contact presse :Jean-François Kitten - jf@licencek.com - +33 (0)6 11 29 30 28