Presse

Prix Irène Joliot-Curie : trois chercheuses d’exception à l’honneur

Paris, le 15 décembre 2020

Communiqué de Presse
Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation adresse ses chaleureuses félicitations aux trois chercheuses lauréates du prix Irène Joliot-Curie 2020.

Depuis sa création en 2001, le prix Irène Joliot-Curie œuvre en faveur de la promotion des femmes dans l’univers des sciences et de la technologie. Chaque année, il récompense des parcours exemplaires tant dans la recherche publique que privée.  

Ce prix est décerné par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, avec le soutien de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies qui en constituent le jury, dont les membres sont internationalement reconnus.

Pour cette 19e édition, le jury, présidé par Catherine Cesarsky, membre de l’Académie des sciences, a choisi de récompenser :

- Fariba Adelkhah, Prix de la « Femme scientifique de l’année »

Docteure en anthropologie sociale et ethnologie, spécialiste de l'anthropologie sociale et de l'anthropologie politique de l'Iran post-révolutionnaire, Fariba Adelkhah est directrice de recherche au Centre de recherches internationales (CERI) de la Fondation nationale des sciences politiques (Sciences Po Paris). Le prix lui est décerné pour l’ensemble de ses travaux de recherche en anthropologie et science politique.

Elle recevra une dotation de 40 000 euros.

- Céline Guivarch, Prix de la « Jeune Femme scientifique »

Directrice de recherche à l’Ecole des Ponts, Céline Guivarch dirige également l’équipe « modélisation économie-climat à l’échelle globale » au Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED). Elle est récompensée pour ses travaux de recherche interdisciplinaires sur le changement climatique combinant sciences du climat, économie et mathématiques appliquées.

Elle recevra une dotation de 15 000 euros.

- Sandrine Lévêque-Fort, Prix « Femme, recherche et entreprise »

Docteure en optique, directrice de recherche au CNRS, Sandrine Lévêque-Fort est directrice scientifique de la startup Abbelight. Le prix lui est décerné pour ses travaux de recherche dans le domaine de la microscopie optique.

Elle recevra une dotation de 15 000 euros.

« Les lauréates de cette 19ème édition tirent ce fil de l’excellence au féminin en lui ajoutant une dimension supplémentaire : celle de l’engagement. Céline Guivarch éclaire les décideurs sur les impacts du changement climatique, Sandrine Lévêque-Fort est à l’avant-garde de la microscopie optique avec sa start-up Abbelight et enfin Fariba Adelkhah une femme de courage, symbole même de l’engagement intellectuel, scientifique et culturel, manifeste vivant de la lutte pour l’indépendance d’esprit. Ces trois personnalités hors-normes font la démonstration de l’excellence des femmes dans l’univers scientifique ; je souhaite qu’elles puissent inspirer de nombreuses autres jeunes femmes qui hésitent encore à s’engager dans la science, souvent pour de mauvaises raisons. » Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

« Cette année encore, le jury a été impressionné par la grande qualité des dossiers présentés, démontrant, si besoin est, que la place des femmes est bien dans les laboratoires, les universités et les centres de recherche, publics ou privés. Les trois lauréates, avec des profils et des intérêts très divers, ont été sélectionnées pour leurs parcours exceptionnels, l’importance et l’originalité de leurs travaux, ainsi que pour leur impact sur la société. » Catherine Cesarsky, Haut conseiller scientifique au CEA et membre de l’Académie des sciences. 

Consulter le dossier de presse de la 19e édition du prix Irène Joliot-Curie

Contact presse :

Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation 

01 55 55 82 00

presse-mesri@recherche.gouv.fr