Presse

Quel avenir pour les biocarburants aéronautiques ? Conférence de presse le 24 septembre

Biocarburants I Stock 000022915374 Medium

Conférence de presse

Le jeudi 24 septembre 2015 à 9h00

A France Amériques, 9 avenue Franklin D. Roosevelt,  75008 PARIS


La croissance continue du trafic aérien – on prévoit son doublement entre 2030 et 2050- amène les compagnies aériennes à rechercher des solutions pour réduire l’impact de l’aviation sur le changement climatique. 

Les biocarburants aéronautiques ou biojet fuels, sont considérés comme l’un des facteurs permettant de réduire les émissions chimiques de l’aviation de façon significative. La France possède toutes les forces pour être un acteur majeur dans ce domaine. De nombreuses filières de biojet fuels ont été identifiées et sont en cours de développement et de certification. 

Cependant, outre la disponibilité de la ressource biomasse, qui n’est pas illimitée, l’absence d’un cadre législatif et financier suffisamment clair, la difficulté à trouver un modèle économique compétitif, sont autant d’obstacles qui freinent le développement de cette nouvelle technologie. En final, c’est toute la question des conditions d’émergence d’une bio-économie qui est posée.

Le rapport commun de l’Académie de l’air et de l’espace et de l’Académie des technologies, présenté pour la première fois à la presse, propose un état de l’art technique et réglementaire mondial, avec un éclairage spécifique sur les acquis français. Une road-map technologique décrit ce que pourrait devenir un nouvel axe de développement des biocarburants. 

Il s’agit du premier rapport français sur les biocarburants, qui pourra contribuer à la mission donnée par Ségolène Royal en juillet dernier au Conseil général de l’environnement et du développement durable et au conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et de l’espace rural, ainsi qu’aux débats de la COP 21.

En présence de

Olivier Appert, Délégué général de l’Académie des technologies
Philippe Couillard, président de l’Académie de l’air et de l’espace

Avec la participation de :

Francis Couillard, Directeur de la politique environnementale, Safran
Bruno Jarry, co-président du GT Biocarburants aéronautiques, Académie des technologies
Paul Kuentzmann, co-président du GT Biocarburants aéronautiques, Académie de l’air et de l’espace
Philippe Marchand, directeur biotechnologie, TOTAL

Merci de bien vouloir signaler votre présence à : 

Catherine Côme - Tél. : 01 53 85 44 30 - catherine.come@academie-technologies.fr

BIOGRAPHIES DES INTERVENANTS

Olivier Appert, Délégué général de l’Académie des technologies

Diplômé de l’Ecole polytechnique, ingénieur général des Mines, Olivier Appert a commencé sa carrière au service des Mines de Lyon, puis a occupé différents postes au ministère de l’Industrie et au cabinet du Premier Ministre. En 1987, il a pris la responsabilité de l’activité radiocommunication mobile au sein de la société Télécommunications Radioélectriques et Téléphoniques (TRT). Nommé en 1989 directeur des hydrocarbures au ministère de l’Industrie, il a rejoint en 1994 la direction de l’IFP et a été en charge notamment de la recherche et développement et de sa filiale, holding technologique cotée en Bourse. Il a été directeur de la coopération long terme et de l’analyse des politiques énergétiques au sein de l’Agence Internationale de l’Energie (1999-2003) avant de présider IFP Energie nouvelle (2003-2015). Il préside le Conseil français de l'énergie.

Philippe Couillard, président de l’Académie de l’air et de l’espace

Philippe Couillard a mené une carrière entièrement consacrée à l’aéronautique et l’aérospatial. Il débute sa carrière en 1970 au CNES comme ingénieur où il se consacre à l’étude de la dynamique des structures, puis successivement occupera les postes de responsable du contrat Architecte Industriel Ariane I, chef du projet SPOT 1 puis Directeur Hermès et Vols Habités. En 1989, il entre à l’Aerospatiale en tant que directeur Espace, et y poursuivra sa carrière à la tête de différentes directions du groupe, avant d’être nommé en 1999 Président directeur général de « Aerospatiale Lanceurs Stratégiques & Spatiaux », puis d’« Aerospatiale Matra Lanceurs Stratégiques & Spatiaux». A partir de 2000, il est President & Chief Executive Officer d’EADS Launch Vehicles avant d’être nommé en 2003 Chief Technical Officer d’EADS Space. Philippe Couillard a également été Président du CA de l'ISAE, regroupement de Supaero et Ensica.

Francis Couillard, Directeur de la Politique environnementale, SNECMA , Groupe Safran

Entré chez Snecma fin 1981, Francis Couillard a commencé sa carrière au bureau d’études (génie thermique). Il a ensuite pris la responsabilité de la part Snecma du programme CFM56-5A de CFM International, coentreprise entre la société américaine General Electric et Snecma, entre 1984 et 1989 et a rejoint la Direction Commerciale pour prendre en charge le support technique des ventes de CFM jusqu’en 2000, puis les Services, où il a été adjoint du Directeur du département des pièces détachées de CFM jusqu’en 2005. Depuis lors, il est Directeur de la politique environnementale à la Direction de la stratégie Produits et Marchés de SNECMA- Groupe SAFRAN.

Bruno Jarry, Président de la commission Biotechnologies, Académie des technologies

Après une carrière universitaire – il a été chercheur au CNRS puis professeur de génétique à l'Université Louis Pasteur et directeur de l'Ecole supérieure de Biotechnologie de Strasbourg, Bruno JARRY est nommé en 1988 vice-président R&D d'ORSAN, la filiale biotechnologique du Groupe Lafarge. Il sera à partir de 1995 Directeur R&D du Groupe belge Amylum, puis, à partir de 200O, Directeur scientifique du groupe britannique Tate & Lyle, puis chargé de mission au cabinet du Premier Ministre pour les questions liées aux biocarburants et à la chimie verte (2007-2013). Bruno Jarry est administrateur de l’IFP Energie nouvelle.

Paul Kuentzmann, haut conseiller honoraire à l’ONERA, membre de l’Académie de l’air et de l’espace

L’essentiel de sa carrière professionnelle s’est exercée à l’ONERA, où il a occupé la fonction de directeur scientifique de l’énergétique de 1988 à 1996 et de directeur scientifique pour la mécanique des fluides et l’énergétique de 1996 à 2005, date à laquelle il est devenu haut conseiller puis haut conseiller honoraire. Ses principales contributions scientifiques ont porté sur la théorie du fonctionnement des différents moteurs aérospatiaux. Il est membre de l’International Astronautics Academy. Il a reçu le Prix Plumey de l’Académie des Sciences (1974), le Prix Science et Défense (1995) et la Médaille Montgolfier (2005).

Philippe Marchand, Directeur Biotechnologies, TOTAL 

Directeur biotechnologies , Philippe Marchand est en charge du développement des activités de Total dans ce domaine au sein de la branche Energies Nouvelles. Diplômé de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et de l'Ecole Polytechnique de Montréal, il a rejoint Total en 1979 et a occupé divers postes dans : la division Raffinage ; l'ingénierie et l'optimisation de processus, en France et en Afrique ; l'approvisionnement, le financement et la gestion de l'économie, à la raffinerie de Normandie (France) ; l'approvisionnement et le raffinage au Royaume-Uni et sur les territoires nord et sud américains, où il a coordonné l'ensemble des activités de raffinage.