Vidéos

Etienne Klein : la question des origines

La question de la divisibilité de la matière s'est posée un peu partout à la surface de la terre. L'idée d'atome a été suggérée bien avant que l'objet atome n'ait été identifié. L'atome des grecs est un objet qui n'existe pas. L'atome qui existe - celui des physiciens - n'avait été préalablement pensé par personne. La filiation est très indirecte, la seule chose qui soit commune, c'est le mot. L'atome des Grecs n'existe pas. On pourrait dire : "Ils se sont trompés". Mais en fait non. C'est précisément parce qu'ils ont élaboré la pensée d'un objet fantasmé qui n'existe pas que s'est enclenché un débat intellectuel et scientifique qui a duré 2 500 ans, au bout duquel on a découvert un nouvel objet qui n'est pas celui auquel ils avaient pensé, mais qui existe et qui est très différent.On n'aurait pas découvert l'atome sans les Grecs. La morale de l'histoire c'est que "Les objets qui n'existent pas n'existent pas pour rien".

Étienne Klein est philosophe des sciences, directeur de recherches au CEA et membre de l'Académie des technologies. Il a écrit plus de trente livres, dont Discours sur l’origine de l’Univers (2010) ou Il était sept fois la révolution, Albert Einstein et les autres (2005) chez Flammarion. Il est également producteur de « La conversation scientifique » sur France Culture.