Académie des technologies

Résumé :

La croissance démographique, mais aussi les transitions énergétique et numérique entraînent l’explosion des besoins en matières premières ainsi que leur forte diversification, avec un recours croissant à des matériaux rares. Les chaînes d’approvisionnement sont souvent complexes et parfois dominées par quelques pays seulement, d’où le risque de voir une dépendance aux ressources minérales se substituer à la dépendance aux énergies fossiles. Le recyclage, même fortement développé, ne couvrira qu’une partie des besoins et, même si des innovations technologiques permettent de remplacer certains matériaux par d’autres plus répandus, il faudra inévitablement ouvrir de nouvelles mines, y compris en Europe et en France. Compte tenu de la mauvaise image de l’activité minière héritée du passé mais également liée aux dommages environnementaux et sociaux provoqués par de nombreuses mines à travers le monde, un préalable indispensable consistera à élaborer un modèle de mine responsable, équitable et participative, se traduisant par une norme certifiable par des tiers, qui constituera aussi un élément de différenciation majeur à l’international. L’industrie minière devrait également adopter une approche plus globale consistant à fournir des matériaux tirés à la fois du recyclage et de l’extraction, afin de représenter une solution aux problèmes environnementaux plutôt qu’une source d’aggravation perpétuelle de ces derniers.

Accédez aux compte-rendu et diapositives de cette séance de l’Académie des technologies, ci-dessous via la rubrique « Télécharger l’article »

(Illustration : ©Blackosaka – stock.adobe.com)