• Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1
  • Slide_1

A la une

Malier_amsp_0v1a9355 Malier_amsp_0v1a9355

Y. Malier récompensé pour son ouvrage "Reconnecter la formation à l’emploi"

Le Prix spécial de la section Économie politique, Statistique et Finances (2 333 euros) de l'Académie des sciences morales et politiques a été attribué à Yves Malier, membre de l'Académie des technologies, pour son ouvrage Reconnecter la formation à l’emploi . Le chômage des jeunes n’est pas une fatalité, Paris (Presses des Mines), 2017.

Robot_ingenieur_small_istock-625707192%20%281%29 Robot_ingenieur_small_istock-625707192%20%281%29

L’industrie du futur : du système technique 4.0 au système social

Construire l’industrie du futur est un défi majeur pour notre pays. Le ministère de l’Économie a lancé en mai 2015 un plan ayant pour but de renouveler profondément notre industrie. Sa métamorphose est portée par une puissante vague numérique, les technologies 4.0 fondatrices d’un nouveau système technique ayant ses propres logiques et cohérences.
Dans les initiatives qui furent alors prises, l’accent a été naturellement mis sur les technologies 4.0, sur leur diffusion dans le tissu économique, leur normalisation, sur l’offre de solutions technologiques orientées vers les PME.
Mais l’historien des techniques, Bertrand Gille, nous a enseigné que « l’adoption d’un système technique entraîne nécessairement l’adoption d’un système social afin que les cohérences soient maintenues ». Si le système technique était bien au cœur des préoccupations des promoteurs du plan Industrie du futur, le système social avait, quant à lui, une place marginale.
L’adoption d’un système social favorisant l’adoption du système technique 4.0, nécessaire pour le développement de l’industrie du futur, devient donc une priorité pour l’État (plusieurs ministères sont concernés) ainsi que pour les Régions.

Media tech

Atlas, le robot de Boston Dynamics, a réussi un salto arrière en se récupérant sur ses deux pieds, sans tomber. Un exploit incroyable immortalisé par une video qui devient très vite virale sur youtube.

«C'est un exploit. Car, à part l'équipe de Boston Dynamics, aucun scientifique qui travaille sur des robots bipèdes n'a une machine comparable à Atlas», commente Abderrahmane Kheddar, codirecteur du JRL, le laboratoire mixte de robotique CNRS-AIST, à Tsukuba (Japon) et membre de l'Académie des technologies.


Lire aussi : Premier salto arrière d'un robot: un exploit incroyable pour les spécialistes, sur le site du Figaro

Premier salto arrière d'un robot : un exploit technologique !

«C'est un exploit. Car, à part l'équipe de Boston Dynamics, aucun scientifique qui travaille sur des robots bipèdes n'a une machine comparable à Atlas», commente Abderrahmane Kheddar, codirecteur du JRL, le laboratoire mixte de robotique CNRS-AIST, à Tsukuba (Japon) et membre de l'Académie des technologies.

Voir tous les médias

Agenda

Voir toute la programmation

Action Internationale