Action nationale

Création du Data ScienceTech Institute

Cerveau Ordinateur I Stock 000019683978 Small

Data ScienceTech Institute : un nouvel Institut de formation en Science des Données

Présenté lors du dernier salon BIG DATA les 10 et 11 mars à Paris, DSTI (pour Data ScienceTech Institute), est un Institut de formation et d'enseignement supérieur privé qui propose une spécialisation dans le domaine de la science des données (Data Science) à des jeunes diplômés d'Ecoles d'Ingénieurs ou de l'Université. 

Préparé depuis 2014 et créé en ce début d'année par José Massol, Richard Beltrame, Sébastien Corniglion et Léo Souquet, l'Institut ouvrira, dès la rentrée 2015, deux campus en France, l'un situé à Nice/Sophia-Antipolis et l'autre à Paris.

L'institut disposera d'un corps professoral international, validé par un Conseil Scientifique et Pédagogique présidé par Alain Bravo, vice-président de l'Académie des Technologies, et qui regroupe des personnalités européennes de premier plan.

DSTI vise, par une formation dense et orientée projets d'une année à temps plein ou deux années en alternance, à préparer de jeunes diplômés français et internationaux aux nouveaux métiers très demandés de Data Scientist et d'Analyste Big Data. Afin de suivre au mieux les innovations du secteur, le cursus évoluera constamment pour suivre les demandes du marché.

Pour ce faire, l'institut s'appuie sur des partenariats avec des acteurs reconnus dont les premiers accords ont été officialisés lors de ce dernier salon du BIG DATA :

- SAS France, leader mondial de logiciels pour l'analyse de données. SAS France financera une chaire d'enseignement, participera au Conseil Scientifique et Pédagogique afin de piloter l'évolution des programmes et fournira à DSTI des enseignants professionnels d'expérience. Par ailleurs, la société mettra à disposition des étudiants des logiciels et outils ainsi que des projets clients réels.

- EBIZNEXT, PME experte en architectures informatiques massivement parallèles, 1ère entreprise française à être certifiée Apache SPARK. Ebiznext financera la Chaire « Systèmes Distribués / SPARK » du MSc Data Scientist Designer et mettra à disposition des enseignants professionnels, notamment leur CTO, Dr Hayssam Saleh ainsi que des projets clients réels.

Lors du salon, DSTI a eu l'opportunité de rencontrer des acteurs importants afin d'établir de nouveaux partenariats, parmi lesquels, le leader mondial de services cloud computing Amazon AWS, le leader de la technologie Apache Hadoop MapR, la société de consulting spécialisée en Data Science Bluestone, le leader de l'informatique visuelle NVDIA, la mission interministérielle Etalab et le leader mondial des systèmes d'information pour la santé interconnecté IMS Health.

De nouveaux accords de partenariats sont en discussion et seront officialisés prochainement.

Genèse du projet

En 2013 Léo Souquet et Sébastien Corniglion, fondent makeITdynamic, une SSII pour laquelle ils cherchent à recruter des talents en quadri-compétences : système d'information, informatique scientifique, business & management, éthique & droit.
Rapidement ils se confrontent à une réalité, la difficulté à trouver des collaborateurs ayant le bagage de connaissances suffisant. Un constat qu'ils tirent jusque sur les bancs des écoles du supérieur où ils enseignent. Leur vient alors l'idée de fonder un Institut, qui formerait les spécialistes de demain de la Data. Le projet DSTI voit le jour.

Durant l'année 2014 le projet s'étoffe et ils se mettent en quête de conseils à l'élaboration de l'idée. Ils font alors la rencontre de José Massol ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thales, qui intéressé par la pertinence du projet décide de les rejoindre et de les appuyer dans leur démarche.

En septembre 2015, DSTI lancera officiellement ses deux formations, après une année de conception des programmes, recrutement des professeurs, choix des locaux et signature de partenariats.

José Massol, Président de DSTI ; Ingénieur Arts & Métiers et Supélec, ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thales, dirige notamment le réseau de Business Angels de Nice, Méditerranée investissements.

Sébastien Corniglion et Léo Souquet, co-fondateurs et directeurs généraux de DSTI. Informaticiens Diplômés des Universités de Nice et Edimbourg (Ecosse) ; ont créé une SSII et sont également impliqués dans l'enseignement supérieur à Nice et Sophia Antipolis.

Richard Beltrame, Directeur des Affaires Financières et Secrétaire Général de DSTI. Diplômé de l'Institut Supérieur de Gestion, ancien DAF, DRH et Secrétaire Général de Thales SAFAREPONS.

Alain Bravo, Président du Conseil Scientifique et Pédagogique de DSTI ; Vice-Président de l'Académie des Technologies. Ingénieur X-ENST et fondateur de SFR, ancien Directeur de la Recherche d'Alcatel et a dirigé SUPELEC.

Bravo

Alain Bravo

X-Télécom, Ingénieur Général des Télécommunications, Alain Bravo est vice-Président de l'Académie des technologies.

Il débute sa carrière en 1970 et exerce pendant 15 ans au ministère des postes et télécommunications.

En 1985, il rejoint la Compagnie générale des eaux, où il crée la Société française de radiotéléphonie (SFR) dont il est PDG de 1988 à 1992. En 1995, Alain Bravo crée Siris, intégré par la suite dans le Groupe Numéricable-SFR.
Fin 1995 il rejoint Alcatel en tant que président de la Division Réseaux Mobiles. Il devient directeur de la Recherche et de la Technologie en 1998 et quitte Alcatel en 2001. La même année, il crée Abhexis société de conseil en transfert de technologie, et à ce titre, il dirige notamment à l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT) l'opération FutuRIS, prospective sur le système français de recherche et d'innovation (2003-2004).

Il est directeur général de l’école d’ingénieurs Supélec de 2004 à 2013. De mars à octobre 2007 puis de novembre 2008 à avril 2009 il préside la Fondation de coopération scientifique Digiteo-Triangle de la physique (devenu en 2011 Fondation de coopération scientifique Campus Paris-Saclay).
Co-auteur du livre "Avenirs de la recherche et de l’innovation en France » (la Documentation française - 2005), il a présidé le groupe de travail du Conseil d’analyse stratégique auteur du rapport en 2009 sur « La société et l’économie à l’aune de la révolution numérique », et le panel d'experts européens qui a publié le rapport d'évaluation à mi-parcours du programme FP7 ICT « «Catalysing European competitiveness in a globalising world» CEE – DG InfSo - 2010.

Alain Bravo est officier de la Légion d’honneur et commandeur de l’Ordre national du Mérite.

MOOC's, ces cours en ligne ouverts à tous

Interview d'Alain Bravo et Jean-Maris Gilliot, Chef de projet MOOC à l'Institut Mines-Telecom

Les MOOC (Massive Open On-line Course) - en français FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous) revêtent actuellement une importance stratégique pour les Etats, les décideurs et les medias. Quel est le but attendu des MOOC à la française, jusqu'à quel point cette pratique est-elle répandue auprès des enseignants chercheurs et des étudiants ? 

Interview réalisé en mai 2014, à l'issue de la séance de l'Académie des technologies consacré aux MOOC.


Site du Data ScienceTech Institute