Action nationale

Prix Marius Lavet : André Choulika lauréat

Prix Marius Lavet

Remis du prix à Jacques Lewiner. De g. à d. : Alain Bravo, président de l'Académie des technologies, Pierre Breesé, Président de la Fondation Marius Lavet, Jacques Lewiner, membre de l'Académie des technologies, Patrick Hetzel, député.

Le lauréat du prix Marius Lavet 2017 est André CHOULIKA, fondateur et le PDG de Cellectis, pour ces travaux sur l’ingénierie du génome, ouvrant sur une nouvelle génération de traitement contre le cancer.

Choulika

Fondateur et P-DG de Cellectis, spécialisée dans l’ingénierie du génome, docteur en virologie moléculaire, ce chercheur-entrepreneur au profil atypique est un visionnaire qui travaille à la conception des produits thérapeutiques qui changent la donne, et prépare le monde de demain. Cellectis figure en treizième position du classement 2016 du MIT Tech Review recensant les 50 entreprises les plus innovantes au monde. Cellectis est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR T ingénierées. Sa mission est de développer une nouvelle génération de traitement contre le cancer, grâce aux cellules T ingénierées. André Choulika est le Lauréat de la 16e édition du prix Marius Lavet.


Découvrir les interviews des finalistes du prix Marius Lavet : André Choulika, Jacques Lewiner, François Bourdoncle,


Étaient nommés à ses côtés :

- Sébastien Bigo, pour les systèmes cohérents qui ont permis l’augmentation du débit des liaisons télécom.

- François Bourdoncle, pour exalead : un moteur de recherche qui guide l'utilisateur, connu sous le nom de Search Based Applications (BSA). 

Un prix spécial a été remis à Jacques Lewiner.

François Bourdoncle et Jacques Lewiner sont membres de l'Académie des technologies.

Fondé par la Société Ingénieurs et scientifiques de France et la Fondation Arts et Métiers, soutenu par l'Académie des technologies et la Fondation de France, le Prix Marius Lavet s’adresse aux Ingénieurs-inventeurs ayant œuvré dans les secteurs d’activité les plus divers.

Marius Lavet, Ingénieur de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers (Cluny 1910) et de l’Ecole Supérieure d’Electricité (1911), est à l’origine de la montre à quartz qui fit sa fortune et celle de l’industrie horlogère.
Il a déposé plus de cent brevets exploités encore aujourd"hui par les plus grands noms de l'horlogerie. Il est le père du micro-moteur pas à pas (brevet français 823 395 de 1936). Cette technique est une des bases de l’horlogerie électronique. Poursuivant ses travaux et ouvert à toutes les nouvelles techniques, il a mis au point en 1949 l’entretien des oscillations d’un quartz par un circuit électronique.

Site web du Prix Maurius Lavet